Info Lopra

PRA signifie Atrophie Progressive de la Rétine. Progressive signifie qu’elle se poursuit. C’est un processus qui se dégrade lentement (dégénérescence). PRA est le nom collectif donné à un ensemble de maladies qui sont toutes responsables de la dégénérescence de la rétine. La rétine comporte des cellules sensibles à la lumières (photorécepteurs) : les cellules de type « bâtonnets » (pour les basses lumières) et les cellules de type « cônes » (pour les hautes lumières). Ces cellules assurent la vision. Si ces « bâtonnets » ou ces « cônes » sont endommagés, la vue du chien se détériore. Si toutes ces cellules sont totalement atrophiées, le chien est complétement aveugle.PRA a un mode de transmission héréditaire génétiquement, de façon autosomale récessive. Autosomale signifie que la maladie n’est pas liée au sexe. Récessive signifie que la maladie doit être portée par les deux parents pour causer la maladie dans la descendance. Si un des parents n’a pas le gène mutant, les chiots ne seront pas malades, mais ils peuvent posséder le gène incriminé. Ils sont porteurs sains.
LOPRA signifie apparition tardive de l’atrophie progressive de la rétine.
Rcd-4 PRA concerne la dégénérescence progressive des cellules cônes de la rétine (les cellules qui répondent à des niveaux de basse lumière).
 
Schéma du mode de transmission des maladies héréditaires dans le mode autosomal récessif :

Libre (exempt) : Ces chiens ont deux copies saines du gène. Ils ne peuvent pas développer le LOPRA RCD-4 par la mutation RCD-4. Mais ils pourraient développer une autre forme de la maladie due à d’autres mutations du gène responsable du PRA.
 
Porteur Sain : Ces chiens possèdent une copie du gène mutant et une copie du gène normal. Ils ne peuvent pas développer la forme LOPRA RCD-4 de la maladie due à la mutation RCD-4. Ils transmettent cependant 50% du gène mutant à leur progéniture.
Ils peuvent également développer une autre forme de la maladie due à d’autres mutations du gène responsable du PRA.
 
Atteint : Ces chiens possèdent deux copies du gène mutant RCD-4 de la maladie PRA et peuvent la développer au cours de leur vie.